Message au francais

Message(1) de Mumia Abu-Jamal aux Français, à l'occasion de la cérémonie d'attribution de la citoyenneté d'honneur de Paris

Mes amis, camarades, frères et sœurs.
Je veux saisir cette occasion pour remercier nos bons amis en France, tous ceux qui sont profondément opposés à cette barbarie moderne de la peine de mort, ceux qui ont conservé le goût de cette liberté qui a étincelé lors de la grande Révolution française il y a plus de deux cents ans.
J'ai été contraint de réfléchir à ce que signifie être un citoyen, même un citoyen d'honneur. Je me suis souvent demandé ce que cela signifie, car je n'en ai vu qu'une précieuse parcelle dans ma vie et dans celle de nombre de mes contemporains. Cela doit vouloir dire bien plus que le vide droit de voter.
Est-ce que cela signifie le prétendu droit de voir des jurés noirs sommairement écartés de votre jury ? Le droit d'avoir des juges ouvertement racistes nommés pour décider si vous devez vivre ou mourir ? Le droit à un procès qui viole les lois du pays comme les lois internationales ? Si c'est le cas, je suis un citoyen américain et cela est devenu virtuellement dénué de sens. J'espère qu'une citoyenneté d'honneur signifie quelque chose de plus.
Quoi ? Je n'en ai pas l'expérience. Mais j'en sais assez pour vous remercier ainsi que la République française qui –depuis l'époque de Mitterrand, 1981, a choisi le camp de la vie. Il y a bien sûr plus de trois mille hommes, femmes et mineurs qui, s'ils le pouvaient, vous remercieraient d'un tel choix. Je ne suis que l'un d'entre eux. Donc je vous remercie tous.
Merci (2).
On a move, Long Live John Africa.
(1) Enregistrement téléphonique depuis la prison de Waynesburg le 27/09/2003
(2) En français dans le texte.
Traduction Dee Brooks

source :cosimapp